NASA TRAVAILLE SUR UNE LAMPE TORCHE SPATIALE POUR ÉCLAIRER LES CRATÈRES DE LA LUNE

By Mekey - mai 17, 2020



La NASA compte renvoyer les astronautes américains sur la Lune à l’horizon 2024. Afin de mener à bien ce projet, l’agence spatiale américaine a mis en œuvre le programme Artemis. Depuis des mois, la NASA travaille sur de nombreux projets visant à faciliter l’exploration de la surface lunaire.

D’après l’agence spatiale américaine, les astronautes pourraient être obligés d’utiliser les ressources qui se trouvent sur la surface lunaire durant leur mission. Étant donné que l’eau représente une charge utile trop lourde pour être transportée depuis la Terre, la NASA pense que les astronautes pourraient l’extraire de la glace sur la Lune. En la faisant fondre et en la purifiant, ils pourront la boire.

Pour faciliter la détection de l’eau sur la surface lunaire, la NASA a décidé de travailler sur un nano-satellite baptisé Lunar Flashlight.

Un satellite qui devra cartographier la présence de glace

Le Jet Propulsion Laboratory de la NASA se charge de la conception du Lunar Flashlight. Bien que la NASA soit sûre qu’il existe des quantités abondantes de glace d’eau sur la Lune pour permettre aux astronautes de se ravitailler durant leur mission, il est assez compliqué de dire exactement où en trouver.

C’est là qu’intervient le Lunar Flashlight. Ce satellite aura pour but de cartographier la présence de glace d’eau au fond des cratères lunaires. Le Lunar Flashlight fonctionnera comme une lampe torche spatiale qui éclairera les cratères qui se trouvent notamment au pôle Sud de la Lune.

Le Lunar Flashlight survolera la Lune en 2021

La mission du Lunar Flashlight durera deux mois. Pendant cette période, le satellite se servira de ses lasers pour éclairer les cratères qui se trouvent dans l’ombre du Soleil. Grâce au Lunar Flashlight, l’équipe de la NASA pourra s’assurer que les astronautes n’auront aucun mal à trouver de l’eau sur la Lune.

« Même si nous sommes plutôt sûrs qu’il existe de la glace à l’intérieur des cratères les plus sombres et froids de la Lune, les mesures que nous avons prises précédemment sont assez ambiguës. Scientifiquement, ça va, mais si nous planifions d’envoyer des astronautes là-bas pour déterrer la glace et la boire, nous devons être sûrs qu’elle existe. » a expliqué Barbara Cohen, responsable scientifique de la mission Lunar Flashlight.

Le Lunar Flashlight devra survoler la Lune à l’horizon 2021.

  • Share:

You Might Also Like

0 Comments