Disqus Shortname

Des microplastiques découverts pour la première fois en Antarctique

L'Antarctique n'est pas épargné. En analysant une carotte de glace de mer récoltée en 2009, des chercheurs ont découvert la présence de microplastiques. Près de 12 particules par litre, en moyenne. Leurs résultats préliminaires, publiés dans Marine Pollution Bulletin, indiquent que la glace de mer pourrait servir de réservoir au microplastique dans l'océan Austral. « Ce qui peut avoir des conséquences sur les réseaux trophiques et la biogéochimie » de cet océan, écrivent les chercheurs. Un réseau trophique étant l'ensemble des chaînes alimentaires interdépendantes au sein d'un écosystème.
Ce piégeage de microplastiques dans la glace de mer antarctique « les rendrait plus disponibles pour la consommation par des organismes marins tels que le krill, une espèce clé dans les écosystèmes de l'océan Austral » explique Anna Kelly, coautrice de l'étude. Ainsi, un repas de krills fourrés aux microplastiques pourrait servir de porte d'entrée pour atteindre les autres organismes de la chaîne alimentaire.
Les particules retrouvées, de taille relativement importante, suggèrent des sources de pollution locales « car le plastique a moins de temps pour se décomposer en fibres plus petites que s'il était transporté sur de longues distances par les courants océaniques » détaille Anna Kelly. Ces sources pourraient « inclure les vêtements et l'équipement utilisés par les touristes et les chercheurs », ainsi que l'industrie de la pêche. Or, la carotte de glace est issue d'un côté de l'Antarctique moins soumis au tourisme, aux stations de recherche, et au trafic maritime...

Publier un commentaire

0 Commentaires